La finger food, une nouvelle tendance

01. décembre 2017 C dans l'actualité 0
La finger food, une nouvelle tendance

Laissez les fourchettes et couteaux dans le tiroir

La finger food allie élégance et gastronomie

De plus en plus appréciée au travers des planches et ardoises à partager, de tapas, apéritifs dinatoires , mini brochette , de verrines, de petits entremets raffinés et appétissants.

L’apparition de la finger food sur les tables françaises peut se résumer par une accélération du rythme de vie et la modification des habitudes alimentaires.

Les français cherchent plus de convivialité, de curiosité

D’après CHD Expert ,1 Français sur 2 a consommé au moins une fois une planche ou une ardoise (de fromage et/ou de charcuterie) en Restauration à Table sur le mois de février 2017.

Ils affectionnent  particulièrement le moment du dîner pour les déguster.

7 Français sur 10 ont quant à eux dégusté au moins une fois des tapas ou des bouchées sur le mois.

Et quoi de mieux pour accompagner ces mets qu’un verre de vin, type de boisson la plus appréciée lors de ces consommations. L’accompagnement de choix avec la finger food pour 40% des femmes !

La société CHD Expert révèle dans son enquête que les consommateurs français apprécient particulièrement la finger food, en mode planches, ardoises, tapas ou bouchées et notamment au dîner (54%) en restauration à table.

D’ailleurs, 1 Français sur 2 a consommé au moins une fois, une planche ou une ardoise en février dernier autour d’une table tandis que 7 sur 10 ont avalé tapas ou bouchées sur le même mois.

 

L’origine de la finger food

Au sens littéral de l’expression, il s’agit de la « nourriture que l’on mange avec les doigts » sans l’aide de couteau, fourchette, cuillère ou assiette.
Cette expression provient d’une actrice Britannique qui ne tolérait que quelques bouchées et ainsi ne pas avoir à abimer son rouge à lèvres.

On peu également avouer  que son développement  émane des États-Unis où le  fast-food a privilégié la rapidité, la mobilité et la facilité.

La finger food est au départ associée aux grignotages.

Pourtant , si on se donne un peu de mal on peu rendre la chose ludique et convivial .

Cela peut être une nouvelle façon d’aborder les repas et ainsi de  convaincre nos enfants récalcitrants et addicts au « steak frites » que les fruits et légumes peuvent se manger en bâtonnet que l’on trempe des des sauces légères .

 

 

Les différentes formes de la « Finger Food »

N’oubliez pas de prévoir des piques, des brochettes, des serviettes et tout ce qu’il faut pour savourer un buffet de mignardises salées et sucrées !

 

Chaud

minis courgettes , champignons farcis, brochettes d’agneau, des ailes de poulets, ou des cuisses de grenouilles, croquettes de riz, des bagels toastés ou des potatoes .

 

Fromage

Gougères , muffins roquefort-noix, roulés concombre-féta , cubes de fromage et fruits frais sur une brochette.

Les tapas

Banderillas, Croquetas, Péquillos, Cazuelitas, Bocadillos , traditionnelles ou revisitées, espagnoles, italiennes ou françaises, les Tapas ou Pinchos ont envahis nos tables .

La France se met à l’heure espagnole.

Les planches apéritives

Impossible de passer à côté des planches apéritives. Rapide et facile à préparer, la planche apéritive est votre nouvelle alliée.
Mixte , Fromage ou charcuterie .

 

Dessert

Sous forme de cupcakes , tarte au citron meringuée, des nems poire-chocolat, des boules coco ou des pommes d’amour, des cuillères de poire pochée aux épices, et des sucettes au chocolat.

 

 

Le café gourmand

Moins culpabilisant pour la ligne qu’une véritable assiette de dessert, rapoide pour les consommateurs pressés, c’est aussi une façon de destoker les frigos des restaurateurs car le contenu n’est bien soiuvent pas précisé sur la carte des retsuarateurs .

Près de 40 % des restaurants proposent ce dessert, un client sur trois le commande.

 

C’est le petit dessert à la mode. Lancé il y a une douzaine d’années par la chaîne de restaurants La Criée, le café gourmand est la mini-touche sucrée préférée des Français au restaurant.

«Un client sur trois le commande selon Gira Conseil (cabinet d’études dans la restauration).

Près de 40 % des restaurateurs le proposent à la carte, sous des formes plus ou moins généreuses, à un prix compris entre 5,50 euros et 6,50 euros en moyenne».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.