Parler à son chien et lui donner des friandises à distance

18. décembre 2017 C du geek 0
Parler à son chien et lui donner des friandises à distance

Laïka

Le 3 novembre 1957 Laïka a été le premier organisme vivant envoyé dans l’espace..

En effet il y a 60 ans jour pour jour, l’ex URSS envoyait Laïka dans la stratosphère à bord de l’engin spatial Spoutnik 2.
La chienne n’en revint jamais.
Aujourd’hui c’est elle qui a inspiré le nom du robot que CamToy a conçu.

L’histoire de Camtoy débute par  l’adoption d’un chien à la SPA par son fondateur.
Le chien c’est vite senti stressé dans l’ appartement, il s’est  attaqué au mobilier et a causé des nuisances avec ses aboiements.

il a fallu trouver un moyen de l’occuper même quand son maitre est absent.

Camtoy Story

Camtoy c’est l’histoire de 4 copains (Thomas, Fabian, Samy et Marvin) , passionnés d’animaux qui souhaitent changer le quotidien des chiens en leur permettant d’éviter des moments de solitude comme ils connaissent au quotidien.

Fondée par Thomas Samtmann la petite PME s’est installée à Paris dans la Station F (Le gigantesque campus de start-up financé par Xavier Niel,).
Elle travaille au développement de robots pour les animaux de compagnie et plus précisément depuis un an sur le projet Laïka.

Laïka : le compagnon de vie pour chiens

Cette startup française a mis au point le premier compagnon de vie pour chien.

Le concept des robots chiens n’est pas nouveau (WowWee, Zoomer ou encore Silverlit ) mais il était jusque maintenant limité aux robots jouets .

Un marché plutôt prometteur puisqu’on compte aujourd’hui environ 7,5 millions de chiens dans les foyers français.

La petite société Française s’est allouée les services du docteur Thierry Bedossa (vétérinaire-comportementaliste praticien ).

Il a en effet contribué à la conception du robot. Laïka .
Pour le vétérinaire c’est un véritable jouet d’occupation et de stimulations physiques et cognitives extrêmement innovant qui permet une relation interactive à distance entre le chien et son maître.

Laïka n’a pas vocation à remplacer le maître ou de ne plus s’occuper du toutou en le laissant seul avec un robot pendant des heures !
Son intérêt est d’améliorer le quotidien du chien et de rassurer son maître.

Comment ça fonctionne ?

Laïka est contrôlable à distance avec un smartphone.
Il est équipé d’une caméra, d’un micro et d’un haut-parleur qui permettent de voir son chien, de l’entendre et de lui parler.
Grâce à un traqueur à attacher au collier du chien, le robot se déplace en toute  autonomie vers le chien, tandis que son maître peut contrôler le lanceur de friandises à l’aide de l’application.

L’appareil dispose d’une base d’acceuil sur laquelle le robot devrait est en mesure de se recharger tout seul.
Un peu comme les aspirateurs I Robot.

Quand le chien aboie, Laïka le détecte et prévient son maître en lui envoyant une notification.
Il est alors facile de surveiller ce que le chien fait quand il est seul, de mieux comprendre les raisons de ses aboiements, de le récompenser .

Un financement par le crowdfunding

L’entreprise est présente sur Indiegogo depuis début octobre pour une campagne de financement participatif.
L’objectif de départ était de récolter les 40000$ nécessaires à la production de Laïka sous la forme de préventes.

En 1 mois , elle en était déjà à 62473$ récoltés auprès de 120 investisseurs particuliers.
De quoi donner une tendance sur les possibilités de succès de ce nouveau robot.

Ou acheter le Robot ?

Pour acheter un robot, il suffit de se rendre sur la plateforme Indiegogo et de passer une précommande.
Le prix de départ est fixé à 275 dollars (environ 235 euros) pour les 100 premiers acheteurs, et la livraison est prévue pour le mois de juin 2018.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.