Mort des banques traditionnelles avec les Neo banques

Mort des banques traditionnelles avec les Neo banques

L’Obsolescence programmée des banques traditionnelles

N26, Revolut, Compte-Nickel, C-Zam, Anytime, Morning, Orange Bank … ces noms vous disent-ils quelque chose ?

Les néo banques ringardisent les banques  traditionnelles (Société Générale, Caisse  d’épargne…) mais  aussi les banques en lignes comme ING Direct, Boursorama ou Hello Bank.

Le paysage bancaire traditionnel est bousculé dans ses habitudes par la loi  (loi Macron) et sa mobilité bancaire qui accentue un peu plus la concurrence interbancaire, la montée en puissance des néo-banques et des fintechs révolutionne le système bancaire classique.

Quelle est la différence ?

A l’heure du numérique, la banque traditionnelle doit se réinventer pour s’adapter aux nouveaux usages de ses clients.

La banque en ligne a été l’une des 1 premières étapes , avant l’arriver en France d’une nouvelle alternative : les néo-banques, ou “banques digitales” ( banque mobile).

Les moins :

Une offre limité
Pas de crédits immobiliers
Pas de portefeuille boursiers.
Les cartes de crédit fonctionnent obligatoirement avec une  « autorisation systématique », ce qui interdit les découverts et empêche son utilisation pour certains paiements (péages …).

Les plus :

innovation et liberté
ouverture d’ un compte en quelques minutes
Pas formalité, pas de conditions de revenus

Apparition instantanée des dépenses
Paiement sans contact avec le mobile (type Apple Pay)
Blocage temporaire de la carte de crédit
choix du code PIN,
modification des plafonds
géolocalisation des paiements

Pas de frais de change ,Le paiement dans une autre devise y est souvent simplifié et surtout gratuit.

Carte de paiement Visa , Mastercard gratuite , carte black à 5 euros chez N26 (banque Allemande ).
Aucun frais de tenu de compte ou de virement .

Ces offres mobiles s’adressent donc à un public jeune, voyageurs, interdits bancaires ou acheteurs en ligne .

Pour les autres, les restrictions rendent difficile de se passer d’un autre compte dans une banque plus classique ( crédits , pas de chèques encaissables ou de chéquiers…).

La nature des banques en ligne et des néo-banques est différente.

Les banques en ligne en France sont des banques rattachées aux réseaux traditionnels. Leur qualité de services et leur architecture technique sont donc les mêmes que celles des grands groupes dont elles dépendent (Hello Bank pour la BNP , Boursorama pour la Société générale… ).

Contrairement à leurs ainés les néo-banques ne sont pas toutes des banques mais des établissements de paiement.
Elles ont construit leur architecture technique en ne partant de rien.
Plus que des établissements de paiement, les néo-banques sont des FinTech, (alliance du mot Finance et Technologie).
Ces start-ups s’appuient sur les nouvelles technologies pour simplifier l’usage de leurs clients (design, expérience utilisateur, fonctionnalités, objets connectés, etc.).

Quels sont les dangers potentiels d’utiliser une banque virtuelle?

Toutes ces start-ups ne possèdent pas toujours l’agrément bancaire.

Dans les banques à l’ancienne , les dépôts font l’objet d’une garantie jusqu’à 100.000 euros en cas de faillite. Mais dans les néo-banques, les règles sont différentes.

N26 est selon nous la meilleure banque mobile en France

En plus de proposer un compte bancaire sans conditions de revenus et à des tarifs ultras compétitifs, elle dispose d’une application innovante et ergonomique qui facilite la gestion de ses finances.

Cette banque mobile est idéale pour les opérations du quotidien, mais ne propose pas encore de solutions d’épargne (livrets, bourses, assurance-vie…). Elle ne remplace donc pas totalement les banques en ligne.

Au final elle sera une excellente banque principale pour les étudiants mais devra être couplé à une banque en ligne pour les autres.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.